Covid-19 : l'évaluation des pertes 2020 et l'impact économique sur la durée pour la musique enregistrée

June 16, 2020

 La musique enregistrée a enregistré une perte de chiffre d’affaires de 40% (soit 49,2 M€) pendant la période de confinement selon une évaluation de l’impact économique de la crise sanitaire sur le secteur, réalisée par EY pour le Snep et l’UPFI. Par rapport au prévisionnel d’avant Covid-19, les pertes de chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année 2020, seront de l’ordre de 15 à 21 % selon le scénario retenu*.

 

Les sources de revenus les plus affectées seront les ventes physiques (- 88%) et les droits voisins (- 53%) qui concentrent à eux seuls 79% des pertes de l’année. Les revenus du streaming ne permettront pas de compenser cet effondrement du physique, dû à la fermeture des magasins de disques et autres lieux ouverts au public. Par ailleurs, la chute des droits normalement collectés sur la période affectera, au-delà des six prochains mois, les revenus des producteurs et les aides apportées à plus de 300 projets potentiels.

 

Les pertes estimées pour l’année 2020 

Source SNEP/UPFI – Etude d’impact du Covid-19 sur la musique enregistrée.

 

Des impacts économiques et artistiques sur la durée

 

Si la crise sanitaire est « un coup dur pour un secteur qui se remettait d’une longue période de destruction de valeur depuis le début des années 2000 », l’étude souligne aussi « des impacts économiques et artistiques qui vont s’inscrire dans la durée ». Après le ralentissement de la création et de la production pendant la période de confinement (report des sorties de disques, de la promotion et des concerts, productions et enregistrements compromis en raison de la distanciation sociale), c’est un embouteillage de sorties de disques qui s’annonce pour la rentrée 2020, avec une inflation des dépenses marketing et promotionnelles, une augmentation des charges et des coûts de production, une potentielle baisse des revenus par stream et une prolongation de la baisse des revenus du segment physique…

 

L’impact économique et artistique devrait jouer les prolongations en 2021 avec une 2ème vague de reports de disques en janvier, la difficulté à financer de nouvelles productions en raison de la baisse de chiffres d’affaires, moins de prises de risque dans la production face au besoin accru de rentabilité et une baisse des droits voisins et des aides à la création (répartitions provisoires).

Enfin, l’étude pressent pour 2022 une capacité de production toujours réduite pour les producteurs les plus fragiles, moins de diversité culturelle et artistique (difficulté à financer certains répertoires et nouveaux artistes) et encore une baisse des droits voisins et aides à la création, due à la baisse de CA en 2020 et 2021.

 

Des propositions pour un enjeu crucial

 

Pour Alexandre Lasch, directeur général du SNEP, « l’enjeu crucial aujourd’hui est de parvenir à minimiser l’impact et l’ampleur de ces pertes dans la durée, à préserver la capacité d’investissement, l’émergence de nouveaux talents et la diversité artistique et musicale dont la France reste un creuset. L’interdépendance qui lie tous les acteurs de la filière exige la relance la plus rapide des activités de chacun, qui bénéficiera à tous. En particulier, lors de la reprise des concerts que nous attendons tous, les artistes devront pouvoir défendre de nouveaux albums sur scène pour que le public soit au rendez-vous. »  Guilhem Cottet, récemment nommé à la direction générale de l’UPFI, appelle également l’Etat « à mettre en œuvre une stratégie ambitieuse en faveur d’un secteur qui a su se réinventer et a développé un réel potentiel à l’international. »  

 

Si les producteurs accueillent favorablement les mesures transverses déployées par le gouvernement, le réarmement budgétaire du CNM et la revalorisation des outils facilitant l’accès au crédit bancaire, ils formulent des « propositions fortes mais réalistes et nécessaires » : pérenniser et renforcer le crédit d’impôt à la production phonographique, consolider les moyens alloués au CNM, mettre en place un plan d’aide directe au bénéfice des TPE du secteur dont le modèle économique est souvent incompatible avec les mécanismes de prêt, mais aussi plaider au niveau européen en faveur d’un taux de TVA réduit sur les CD et les vinyles (à l’image des autres produits culturels taxés à 5,5%) « pour protéger les 4 000 points de vente en France, commerces de proximité, pourvoyeurs d’emplois et d’un accès démocratique aux produits culturels sur l’ensemble du territoire. »

 

(*) Le scénario optimiste table sur une reprise progressive dès juin, tandis que le scénario pessimiste envisage une reprise plus lente des ventes physiques en septembre, une interdiction des concerts prolongée jusqu’à octobre et une réticence de la part du public, une reprise lente de la fréquentation des lieux publics, ainsi qu’une baisse durable des revenus numériques et des activités de synchronisation due à la baisse des dépenses publicitaires et du frein subi par le cinéma.

 

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2020

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon