Black Out Tuesday, l’industrie musicale en pause le 2 juin

June 4, 2020

 C’est une journée particulière qu’a observée l’industrie musicale le 2 juin dernier en réaction au décès de George Floyd aux Etats-Unis. Par ce mouvement collectif baptisé Black Out Tuesday, la communauté musicale entendait protester contre le racisme et la violence policière.

 

« Nous ne continuerons pas à travailler comme d’habitude sans respect pour les vies noires », ont écrit dans un communiqué Jamila Thomas (directrice marketing d’Atlantic Records) et Brianna Agyemang (de Platoon), qui ont lancé cette initiative, appelant l’industrie musicale multimilliardaire « qui a tiré profit de façon prédominante de l’art noir » à « protéger et donner du pouvoir aux communautés noires qui l’ont enrichie de manière disproportionnée. »

 

Détournant l’expression bien connue « The show must go on », c’est avec le hashtag #Theshowmustbepaused qu’elles ont encouragé les entreprises de l’industrie musicale à s’abstenir de diffuser de la musique et à suspendre leurs activités de business pendant toute cette journée.

 

Plateformes, maisons de disques et artistes ont relayé

 

Des messages de sensibilisation sur fond noir ont été publiés sur les réseaux sociaux, relayés ici et là, notamment sur les plateformes de streaming, comme Deezer ou Spotify qui a ajouté 8 mn46 (la durée de l’agonie de Georges Floyd) de silence sur des podcasts et playlists et mis en avant une playlist Black Live Matters.

 

Un certain nombre d’entreprises ont participé de différentes manières à cette journée de pause. Columbia Records (label de Sony Music) a décrété « non pas un jour de congé mais un jour pour réfléchir et trouver les moyens d’avancer dans la solidarité », en ajoutant : « Nous continuons à soutenir la communauté noire, notre personnel, nos artistes et nos pairs dans l'industrie de la musique. Peut-être qu'avec la musique off, nous pourrons vraiment écouter. »

 

De nombreux artistes ont aussi relayé cette mobilisation, parmi lesquels les Rolling Stones, Radiohead, Beyoncé, Ariana Grande, Rihanna, Billie Eilish, Ozzy Osbourne, Foo Fighters, The Who Lady Gaga (qui a fermé sa boutique toute la journée du 2 juin) ou Eminem, dont le label Shady Records a fait savoir qu’il « dédiera son temps et ses efforts pour aider à empêcher l’injustice sociale et trouver de nouveaux moyens d’appuyer le combat contre l’inégalité raciale. »

 

250 millions de dollars de fonds annoncés par les 3 majors

 

Warner Music Group a annoncé le lancement d’un fonds de 100 millions de dollars, en partenariat avec Len Blavatnik et sa Blavatnik Family Foundation. Sony Music Group a également annoncé un fonds du même montant pour soutenir la justice sociale et les initiatives antiracistes dans le monde et déclaré commencer à faire des dons à des organisations promouvant l’égalité des droits. « Nous sommes opposés à la discrimination partout et nous prendrons des mesures en conséquence avec notre communauté pleinement impliquée dans l’utilisation efficace de ces fonds » a assuré la major Sony Music dans un communiqué.

 

« L’injustice raciale est un problème mondial qui affecte nos artistes, nos auteurs-compositeurs, notre peuple et bien sûr la société dans son ensemble. » convient son président, Rob Stringer.

« En tant que communauté musicale, nous sommes ancrés au cœur de la culture noire, et notre industrie a un rôle et une responsabilité inégalés pour aider la société à sortir de la crise et la mettre sur le chemin d’une vraie justice et égalité. » écrit pour sa part Jon Platt, PDG de Sony / ATV dans une lettre ouverte publiée le 1er juin.

 

Le 4 juin, Universal Music Group s’est engagé investir un fonds de changement de 25 millions de dollars pour soutenir la communauté noire à l’intérieur et à l’extérieur des murs de son entreprise. Et ce, dans le cadre de son nouveau groupe de travail pour un changement significatif (TFMC). Il ne s’agit pas d’un mouvement éphémère, préviennent ses initiatrices, Jamila Thomas et Brianna Agyemang. « Ce n’est pas seulement une initiative de 24 heures. Nous sommes engagées dans ce combat sur le long terme » ont-elles assuré, en indiquant qu’un plan d’action sera annoncé par la suite.

 

Le SNEP et la Sacem s’associent au Black Out Tuesday

 

En France, le SNEP s’est associé à la mobilisation. « Nous sommes solidaires de la communauté noire et appelons à la réflexion et à l’action pour lutter contre l’injustice et la discrimination raciale. » fait savoir le syndicat de l’édition phonographique.  « La solidarité, la diversité, l’égalité sont autant de valeurs qui ont toujours fait partie de l’ADN de notre société. » déclare pour sa part la Sacem, qui rejoint l’industrie musicale. « Le Black Out Tuesday est l’occasion de rappeler que l’injustice et la discrimination raciale est malheureusement toujours un sujet d’actualité. Nous sommes convaincus que la diversité est une force. Au nom des 167 nationalités que nous représentons, la Sacem continuera à se mobiliser pour promouvoir la diversité et la mixité. » souligne la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Des artistes hexagonaux comme Orelsan ou Lomepal ont aussi relayé le mouvement.

 

 

 

 

 

« C’est difficile de trouver les mots, parce que j’ai fait face au racisme toute ma vie. Cela dit, il refait surface et bon sang, il est temps de s’y attaquer une bonne fois pour toutes. » - Quincy Jones

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2020

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon