La ministre de la Culture s’engage pour les festivals

July 23, 2018

Dans un discours prononcé à l’occasion de la 27e édition des Vieilles Charrues le 20 juillet, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a rendu un hommage appuyé au festival breton qu’elle juge exemplaire (« Les Vieilles charrues incarnent tout ce que je défends »), tout en soulignant aussi l’exemplarité de milliers d’autres en France. « Nous aurons une politique à la hauteur de ce que vous représentez pour la France, (…) à la hauteur des défis que vous rencontrez. » a promis la ministre, en estimant que « l’exemplarité, l’Etat doit la soutenir et la valoriser ».

 

Pour l’illustrer, elle souligne la nomination d’un « référent festivals » au sein de son ministère : Serge Kancel, inspecteur général des affaires culturelles, arrivé l’an dernier. « C’est la première marque de mon engagement pour les festivals, de ma détermination à prendre vos problématiques à bras le corps » a déclaré Françoise Nyssen. Elle cite également le panorama du paysage des festivals en France, réalisé à sa demande par Serge Kancel. Désormais disponible sur le site du ministère (plus de 2000 festivals y sont déjà répertoriés), il constitue un outil d’information, de pilotage et de suivi, « indispensable pour nos politiques publiques. » explique-t-elle.

 

Les trois grands défis selon Françoise Nyssen

 

La ministre évoque trois « grands défis ». A commencer par la variation des subventions publiques « liée aux contraintes budgétaires mais qui fragilise les festivals qui en dépendent » (ils sont 600). Elle a d’ailleurs demandé à Serge Kancel de travailler – en concertation avec les élus et les professionnels – sur la rédaction d’une circulaire définissant précisément les critères de soutien public aux festivals. Le document devrait être finalisé dans quelques semaines.

 

La prise en charge des coûts de sécurité « dans le contexte d’une menace terroriste toujours élevée » est le deuxième enjeu cité par la ministre de la Culture, qui a communiqué début juillet avec le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb pour réaffirmer l’attachement du gouvernement aux festivals, mais aussi la priorité que constitue la sécurité des artistes et du public. « Le ministre de l’Intérieur a rappelé aux préfets de faire preuve de discernement dans l’application des instructions, pour que la facturation des services d’ordre soit toujours compatible avec l’équilibre économique des festivals et ne fragilise pas les événements. » souligne Françoise Nyssen.

 

Troisième préoccupation : le risque de concentration dans le secteur. La ministre a décidé de lancer une mission interministérielle, en lien avec les collectivités territoriales et les acteurs des festivals, pour prendre la mesure du phénomène, identifier les mauvais joueurs éventuels (« repérer les pratiques qui sortiraient du cadre des règles normales de la concurrence ») et faire émerger des pistes d’action pour le gouvernement, indique Françoise Nyssen en ajoutant : « Nous prendrons toutes les mesures qui s’imposent. »

 

Une charte des festivals

 

La ministre a souhaité formaliser les principes qu’elle défend dans une « Charte des festivals » que son ministère va diffuser, à travers laquelle elle réaffirme « un engagement politique en faveur des festivals ». Dans ce « code de bonne conduite », Françoise Nyssen souligne l’importance des festivals (« un lieu de partage, une force pour les territoires ») et leur rôle artistique, culturel, professionnel (en termes de structuration des filières concernées) et économique (retombées directes et indirectes sur les territoires), ainsi que l’écosystème culturel qu’ils représentent (fragilisé et qu’il faut protéger).

 

Pour la ministre, « une attention particulière de l’Etat et des collectivités est donc plus que jamais nécessaire. Ensemble, ils ont la responsabilité essentielle et conjointe d’aider les festivals à conserver le rôle d’expérimentation et d’incubateur qui est le leur depuis plusieurs dizaines d’années, à conserver l’indépendance de leur programmation et leur liberté de prendre des risques et de prospecter les nouveaux talents, à opérer les mutations nécessaires ». Elle plaide pour un soutien renouvelé « qui doit aller en priorité aux festivals exemplaires par leur projet culturel, leurs valeurs, leur énergie, leur impact sur les territoires et leur capacité de coopération », ainsi qu’en termes de responsabilité sociale, sociétale et environnementale.

 

La charte évoque les pistes d’actions dans les territoires, prône « la voie d’un conventionnement pluriannuel et multipartite », qui peut passer également par la mutualisation des moyens d’observation économique et sociale des festivals, d’expertise sur les projets présentés et de coopération sur les trajectoires des personnes.

 

Pour la ministre, une attention particulière doit être accordée aux festivals jeunes et/ou émergents (« les plus fragiles »). Elle estime en revanche que « le soutien public n’a pas de justification pour les festivals qui s’inscrivent pour l’essentiel dans une logique de profit et de retour sur investissement, notamment lorsqu’ils sont adossés à des groupes nationaux ou internationaux disposant de moyens puissants et couvrant aussi bien la production et la diffusion que la commercialisation », considérant qu’ils renvoient à un autre type d’écosystème qui n’a pas fondamentalement besoin de soutien public.

 

Lire la Charte des festivals : http://www.culture.gouv.fr/Actualites/Pour-une-charte-des-festivals

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2018

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon