Indicateurs au vert pour l'export de la musique française

June 11, 2018

La musique produite en France séduit de plus en plus les publics internationaux. C’est ce que résume le Bureau Export, qui présentait son bilan 2017 lors d’une conférence au Midem le 7 juin. De fait, tous les indicateurs sont au vert. Les revenus de la filière musicale française à l’étranger l’an dernier s’élèvent à 283 M€, chiffre en progression de 6,7% par rapport à 2016.

 

Les revenus export de la musique enregistrée sont en hausse de 6% à 68,8 M€ et ceux des producteurs de spectacles affichent 10% de mieux à 72,8 M€ (dont 9,8 M€ sur la musique classique qui enregistre là son chiffre d’affaire record). L’édition musicale française (revenus hors Sacem) est, elle aussi, en nette progression à 54 millions (+9,2%). Enfin, près d’un tiers des revenus à l’international provient des droits d’auteurs et droits voisins collectés par les sociétés de gestion collective françaises, avec 87,3 M€ générés en 2017. Au total, le volume économique de la filière musicale française à l’international ne cesse de croître, avec une progression de 40% depuis 2010.

 

Secteur                                                                2015                   2016                   2017        évol. 2016/2017

Edition musicale (hors Sacem)                      46,3 M€              49,5 M€             54,0 M€               +9.2%

Musique enregistrée                                       58,2 M€              65,0 M€             68,8 M€                  +6%

Spectacle vivant                                               66,0 M€              66,2 M€             72,8 M€                +10%

Droits d’auteur et droits voisins                    86,4 M€              84,3 M€             87,3 M€               +3.6%

Total filière musicale française               257,0 M€           265,0 M€           283,0 M€               +6.7%  

 

 

L’Europe reste le premier territoire d’export (avec Allemagne, Belgique, Suisse et Royaume-Uni pour marchés prépondérants) avec 179 M€, soit 63% des revenus générés. L’Amérique du Nord vient ensuite avec 65 M€ (23%) et son poids grandissant d’année en année « témoigne d’une internationalisation, hors Europe, de l’industrie musicale française. » note Marc Thonon, directeur du Bureau Export. Avec 16 M€, l’Asie représente 6% des revenus à l’export, suivie de l’Amérique Latine avec 9 M€ (3.2%) et de l’Océanie avec 8 M€ (2.8%). Enfin l’Afrique ne compte que pour 2% des revenus à l’export avec un montant généré de 6 M€.

 

Quelques indications sur les revenus à l’export par secteur

 

Producteurs phonographiques : CA en hausse de 3,2% en 2017 (+ 23% depuis 2014) générés à 85% par les ventes de musique enregistrée. Le streaming a dominé pour la première fois et a constitué 58% des revenus à l’export en 2017, soit deux fois que le marché physique (27%), le reste provenant du numérique hors stream. « Le streaming continue de générer de l’intérêt quand il est mis en playlist notamment, même si le disque n’est pas dans les bacs » constate Marc Thonon, directeur du Bureau Export. Les synchronisations (master use) ont compté pour 7% des revenus export des producteurs (+26% par rapport à 2016) et les droits voisins 8%.

 

Producteurs de spectacles : CA export en hausse de 10% (+26% depuis 2014). Il provient presque exclusivement des ventes de spectacles par contrat de cession. L’export au-delà du continent européen (64% du CA) se poursuit à grands pas. « Il y a besoin aujourd’hui d’investir sur les Etats-Unis, car ils ont un effet de levier sur le reste du monde » a déclaré Marc Thonon, directeur général du Bureau Export. C’est en effet le premier territoire d’export, hors Europe, pour les musiques actuelles – bien avant l’Asie, où la musique classique est celle qui s’exporte le mieux. D’ailleurs, le classique a atteint son chiffre d’affaires record à l’export (9,8 M€) et compté en 2017 pour 13,5% des revenus des producteurs de spectacles à l’étranger.

 

Editeurs : CA export de 54 M€, en hausse de 9,2% par rapport à 2016 (+ 17% depuis 2014). Les synchronisations ont compté pour près de 30% de leur chiffre d’affaires à l’export l’an dernier (hors revenus éditoriaux Sacem) et les ventes de partitions pour 6%. Parmi les synchronisations les plus emblématiques : Trust, Husbands, Las Aves, Justice et Jain. Les revenus des éditeurs à l’étranger proviennent de l’Europe à 53 % et d’Amérique du Nord à 37%, suivis de l’Asie (5%).

 

Près de 500 projets soutenus en 2017

 

Soutenu par le ministère de la Culture, la Sacem, le CNV, le FCM, la SCPP et la SPPF, s’appuyant sur 30 collaborateurs répartis dans 5 pays (bureau à Paris, antennes à Berlin, Londres, New York et São Paulo), le Bureau Export a accompagné 430 structures professionnelles adhérentes et utilisatrices de ses services en 2017. Près de 500 projets ont pu bénéficier de son soutien (conseil, mise en relation, appui logistique, promotion et/ou soutien financier…

 

Voir le bilan économique 2017 – La filière musicale française à l’international

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2018

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon