L’UPFI annonce les trois priorités de son programme d’action

June 29, 2018

 

 

 Si les producteurs indépendants se réjouissent de la reprise progressive du marché de la musique enregistrée et des opportunités de développement - notamment à l’international - qu’offre l’essor du streaming, ils y voient aussi le risque de développement de nouveaux phénomènes de concentration. C’est pourquoi l’UPFI veut agir auprès des pouvoirs publics « afin que des mesures ambitieuses, rapides et concertées soient mises en œuvre pour renforcer la position des acteurs français dans un marché de la musique mondialisé ». Lors de son Assemblée générale du 28 juin, le syndicat a présenté son programme d’actions pour les années à venir, qui s'articule autour de 3 priorités.

 

Développement des entreprises et compétitivité internationale

 

L’UPFI veut voir pérennisé et renforcé le crédit d’impôt à la production phonographique, participer activement à la création du Centre National de la Musique et soutenir la montée en puissance de la capacité d’action du Bureau Export conformément à son plan stratégique. Il souhaite par ailleurs collaborer avec l’IFCIC sur les moyens à déployer pour assurer le financement des entreprises dans le contexte du changement de paradigme économique que constitue le streaming et le soutien à leur développement à l’international. Le syndicat des producteurs indépendants indique qu’il va, à l’issue de son premier Conseil d’administration, adresser ses propositions à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

 

Diversité des répertoires et des acteurs

 

L’UPFI poursuit son action en faveur de la diversité musicale, s’agissant de l’exposition de tous les répertoires en radio et télévision, tout en souhaitant que soit garantie par ailleurs une exposition équilibrée de tous les genres musicaux sur les plateformes de streaming audio et vidéo. Pour le syndicat, il s’agit aussi de « garantir, du point de vue de la production, de la distribution et de l’exposition, la diversité des acteurs, la présence des indépendants et la capacité de nouveaux entrants à se développer. »

 

Structuration de la filière

 

L’UPFI entend par ailleurs renforcer ses partenariats avec les organisations internationales d’indépendants WIN et Impala, dont elle fait partie, et organiser dans ce cadre des rencontres professionnelles régulières, européennes et internationales. Le syndicat veut aussi construire une alliance des entreprises de la musique, partager constats et analyses, exprimer des positions communes, dans la lignée du communiqué publié à l’occasion de la mission de préfiguration du CNM, et participer activement, avec ses partenaires de TPLM (Tous pour la Musique) à la promotion du secteur.

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2020

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon