L’UPFI demande au CNC de soutenir davantage la production des clips

February 24, 2017

Vincent Frèrebeau a remis le 21 février à Frédérique Bredin, présidente du CNC, le rapport qu’elle lui avait commandé en octobre dernier sur le financement des vidéomusiques, visant à dresser un bilan du dispositif d'aide aux clips et à formuler des propositions permettant à l’organisme de mieux soutenir leur production.

 

Le président de l’Union des Producteurs Français Indépendants – et fondateur du label Tôt ou Tard – rappelle que les vidéomusiques constituent des œuvres audiovisuelles à part entière, qu’elles connaissent un nouvel essor avec le développement fulgurant des réseaux sociaux et des sites de partage de vidéos face à un désengagement progressif des TV traditionnelles, et qu’elles sont un « véritable laboratoire de création et d’incubateur de talents pour plusieurs générations de réalisateurs audiovisuels ».

 

Plus de 1 500 clips sont produits en France chaque année, selon l’UPFI qui évalue le montant total des investissements à plus de 20 M€, pour un coût de production moyen de l’ordre de 24000€. « L’exploitation des vidéomusiques produites en France génère 18M€ de revenus (droits de diffusion TV et Internet). Enfin, malgré les aides existantes, qui s’élèvent à 4.6M€ par an, l’économie du clip reste déficitaire en tant que tel (- 8 M€). » souligne le syndicat.

 

Pour un nouveau dispositif d’aide

 

Le CNC – dont les principales sources de financement (TST et TST-D) proviennent pour partie de l’utilisation de la musique sous toutes ses formes – « a pleinement vocation à accompagner les investissements dans la production de vidéomusiques » considère l’UPFI, d’une part pour permettre aux labels, en particulier indépendants, de mieux se déployer à l’export et de résister localement aux productions internationales ; d’autre part, en leur donnant ainsi les moyens d’augmenter de façon significative leurs investissements pour produire des clips capables de rivaliser davantage avec les clips internationaux.

 

C’est pourquoi l’UPFI demande au CNC de « mettre en place un nouveau dispositif d’aide aux vidéomusiques, ouvert aux producteurs audiovisuels, en leur qualité de financeurs des clips, ce qui est le cas des producteurs phonographiques ». Le besoin en financement complémentaire est estimé à 8 M€ à terme, à l’issue d’une montée en régime étalée sur 4 ans. Ce qui permettrait d’augmenter de façon significative le nombre de clips produits annuellement et le niveau des investissements. « Ce serait un signal fort envoyé à la filière musicale qui attend depuis des années un soutien ambitieux de la part du CNC en faveur de la musique en image. » ajoute l’UPFI dans un communiqué.

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2020

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon