Présidentielles : la filière réclame 13 mesures pour la musique

February 21, 2017

 Tous Pour La Musique a présenté à l’occasion des Victoires de la Musique 13 propositions « en faveur d’une politique artistique et culturelle ambitieuse », pour renforcer la place de la musique en France pour le prochain quinquennat. Elles résultent de la mobilisation de la filière musicale amorcée il y a plusieurs mois dans la perspective des élections présidentielles.

 

Constatant que la musique est au cœur de notre quotidien, importante en termes de rayonnement culturel, de vie locale, d’économie et d’emploi, mais reste la grande absente des programmes de nos politiques, l’association – qui réunit l’ensemble des composantes du secteur – souhaite que celui-ci soit mieux traité et ses enjeux davantage pris en considération. La musique s’est donc invitée dans la campagne présidentielle, sous l’égide de TPLM qui a lancé un large débat participatif et ouvert, d’une part à travers le site www.mavoixpourlamusique.fr, où chacun pouvait s’exprimer, et d’autre part à l’occasion de quatre conventions (à Paris, Rennes et Aix-en-Provence) qui ont réuni représentants de la filière, responsables politiques, experts, élus nationaux ou territoriaux, think tanks, universitaires et public.

 

C’est à l’issue de cette réflexion collective qu’ont été retenues les 13 mesures sur lesquelles TPLM – conforté par les résultats d’un sondage confié à l’Ifop (voir article) sur l’attachement des Français à la musique et leur regard sur la place qui lui est accordée dans la société – interpelle les candidats à l’élection présidentielle. Exprimant « l’ambition commune de toute la filière musicale parlant d’une seule voix », les 13 mesures issues de cette réflexion collective concernent l’éducation et l’apprentissage de la musique, l’exposition de la musique en France et à l’international, et la compétitivité de la filière.

 

Les mesures proposées

 

1 - Une formation orchestrale ou chorale dans chaque école

Donner à chaque établissement scolaire les moyens financiers et humains de se doter de formations orchestrales ou chorales avec l’objectif d’avoir, à la dernière fête de la Musique du quinquennat qui s’annonce, des concerts proposés dans chaque école, collège ou lycée.

 

2 - Une sensibilisation au travail des artistes et aux métiers de la musique

Aménager les programmes scolaires, directement par la création de modules d’initiation aux œuvres, aux métiers de la musique, à ses nouveaux modes d’accès et au droit d’auteur, ou indirectement en intégrant les problématiques artistiques et musicales dans les cours d’histoire, de sciences sociales ou d’éducation civique. Chaque classe devrait bénéficier d’un concert dans l’année, qui aura fait l’objet d’une étude sur le temps scolaire aux côtés de musiciens intervenants.

 

3 - Un plan d’éducation musicale pour tous

Pour garantir une équité d’accès et de pratiques à tous et accompagner les acteurs des territoires, dédier une enveloppe renforcée de crédits spécifiques à destination des conservatoires, écoles et associations qui agissent pour la transmission de la musique à l’école, mais aussi dans tous les lieux de vie, universités, entreprises, hôpitaux, etc.

 

4 - Dans les médias : une présence accrue

Le dispositif des quotas de chansons françaises à la radio et les obligations des chaînes de télévision en matière de diffusion ont prouvé leur efficacité et contribuent de manière essentielle à la création et au succès des nouvelles productions et des nouveaux talents. Le service public se doit d’être exigeant et de jouer un rôle particulier dans l’exposition de tous les genres musicaux avec des obligations minimales chiffrées pour toutes ses chaînes.

 

5 - Dans le commerce : un bien culturel plus accessible

Appliquer le taux réduit de TVA à la musique en ligne pour favoriser la diffusion des artistes, encourager le développement de l’offre de musique en ligne, et ainsi d’accélérer la transition numérique de la musique.

 

6 - Dans les lieux de représentation : sûreté des spectacles et des spectateurs

En raison des conséquences significatives des attentats pour les entreprises du spectacle à moyen et long terme (hausse structurelle des coûts de sûreté, investissement en équipements), étendre en leur faveur les crédits du fonds interministériel de prévention de la délinquance pour leur permettre d’assurer l’accueil du public dans les meilleures conditions de sûreté.

 

7 -  Dans les territoires : des instances de concertation au plus près des Français

Créer une instance de concertation réunissant les acteurs de la musique au niveau de chaque intercommunalité pour être au plus proche des réalités de chaque bassin de vie. En lien avec les conférences territoriales de l’action publique prévues par la loi de Nouvelle Organisation Territoire de la République (NOTRe), elles auront pour mission de garantir une offre de musique diversifiée et accessible à tous dans tous les territoires.

 

8 - Dans tous les pays : un rayonnement artistique à l’international

C'est incontestablement la mesure la plus significative que défend la filière : donner au Bureau Export de la Musique Française les moyens de son action et du rayonnement de la France, en augmentant de 5 millions d’euros les moyens publics qui lui sont alloués.

 

9 - Un financement par tous de la création

Corriger le transfert de valeur entre les acteurs de la musique et les intermédiaires de l’Internet qui tirent profit de la musique. Le projet de directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique, qui va dans ce sens, doit aller encore plus loin pour garantir un marché équitable et une juste rémunération des artistes et des créateurs.

 

10 - Un soutien durable aux entreprises de la filière musicale

Elargir, renforcer et pérenniser les crédits d’impôt de la filière musicale (en faveur de la production phonographique, et pour le spectacle, tandis qu’un autre est attendu pour les éditeurs) qui contribuent à la création et au développement artistique sur tout le territoire et en dehors de nos frontières.

 

11 - Une équité de traitement pour les entreprises de la filière musicale

Faire évoluer les dispositifs contenus dans le pacte de responsabilité pour les étendre à l’emploi artistique. Pouvoir adapter le contrat de travail aux spécificités des tournées, sans être contraint par les règles de l’assurance chômage. Garantir aux TPE et PME françaises de la musique l’accès aux dispositifs sociaux et fiscaux de droit commun.

 

12 - Un accompagnement des artistes

Donner aux artistes un accès facilité aux clés qui leur permettront d’appréhender et de comprendre un milieu qu’ils ne connaissent pas. Assurer aux artistes et à leurs managers une formation aux outils digitaux de promotion et de diffusion, aux nouvelles sources de revenus et à l’évolution de leurs droits pour leur donner les moyens d’aller prospecter.

 

13 - Une aide à l’innovation au service de la filière musicale

Accompagner l’ensemble des entreprises de la filière musicale dans l’adaptation de leur modèle à la transition numérique, tant au niveau des métiers et de l’innovation que des investissements. Créer un fonds de soutien en faveur de la transition numérique et de l’innovation dédié à l’ensemble de la filière musicale.

 

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2018

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon