Culture : un budget historique pour 2017

September 28, 2016

 Historique. C’est ainsi que la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, a présenté son budget pour 2017, qui atteint 1,11% de celui de l’Etat. Marqué par un niveau de ressources jamais atteint (10 Md€ de moyens sur l’ensemble du périmètre du ministère), ce budget en forte augmentation par rapport à 2016 (5,5%) « traduit l’engagement du Gouvernement qui en fait une priorité dans la période actuelle, facteur d’émancipation individuelle et de rassemblement des Français », a-t-elle souligné.

 

La ministre – qui se dit convaincue que « la création n’a jamais été aussi nécessaire » - précise qu’il s’agit d’une « hausse nette, sans tour de passe-passe. En cohérence avec le redressement des finances publiques ».

 

La hausse du budget 2017 profite à tous les secteurs : à l’éducation artistique (moyens plus que doublés entre 2012 et 2017), à l’enseignement supérieur Culture (+ 6%), au nouveau fonds national pour l’emploi pérenne dans le spectacle (le Fonceps, doté de 90 M€ d’autorisations d’engagement), aux musées nationaux, au cinéma (35 M€ de subventions supplémentaires au CNC pour le soutien à l’exportation), aux arts visuels, au livre, à l’audiovisuel public…. Le « soutien à la création, à la production et à la diffusion du spectacle vivant », tous secteurs confondus, voit ses crédits atteindre 700 M€ dans le projet de Loi de finances 2017 (+ 3,74%) et les industries culturelles près de 17 M€ (+ 6,36%).

 

Audrey Azoulay a réaffirmé que le « soutien renforcé aux musiques actuelles » constitue l’une des priorités de son ministère. Ce qui se traduit notamment par la poursuite du plan SMAC (12 M€ de crédits entre 2011 et 2016) l’an prochain « pour finaliser la labellisation de quelques salles en milieu rural notamment », par le renforcement des outils de soutien à l’industrie musicale – dont le crédit d’impôt phonographique (qui sera élargi « afin de s’adapter aux nouveaux modes de production »), le crédit d’impôt spectacle créé en 2016 et les crédits versés au Bureau Export (qui a bénéficié de 1,2 M€ en 2016 et aura 125 000€ de plus en 2017) –  et avec la création de l’« Observatoire de l’économie de la musique » (tel que prévu dans la loi Création) au sein du CNV avec 2 emplois et un budget de 300 000 € à la clé.

 

C’est aussi le Fonds d’urgence de soutien au spectacle vivant, mis en place après les attentats du 13 novembre 2015. Il a mobilisé à ce jour 14 M€ venant des SPRD, de l’Etat (pour 8 M€), de la Ville de Paris et du CNV, qui en assure la gestion.

 

Pour la ministre, le budget 2017 de la Culture « permet d’incarner une action volontariste » et « porte la marque de notre conviction, celle de la culture pour faire face ».

 

Please reload

Posts récents
Activités & Services
Conseil - Coaching - Coordination de projets - Accompagnement d'artistes - Formations - Gestion de campagnes de crowdfunding - Etudes - Modération de Conférences - Média-training - Organisation et animation d'événements professionnels...
Voir le site www.gildas-lefeuvre.com.
Please reload

Archives
Liens

ADAMIBUREAU EXPORTCISACCNVCSDEMEIFEIL • FCMGAMGESACIFPI IMPALA IMMFIRMA MaMAMIDEMMMFFPRODISSSACEMSCPPSNACSNEPSPEDIDAMSPPFTPLMUNACUPFIZONE FRANCHE.

Journaliste spécialisé et observateur privilégié de l’industrie musicale et de ses mutations depuis plus de vingt ans, mais pas que…  S’est positionné depuis plusieurs années comme « accélérateur de (music)business ». En savoir plus.

Blog de Gildas Lefeuvre
S'abonner

Inscrivez-vous à mes listes d'envoi pour recevoir la newsletter GL Connection adressée par mail à plus de 20 000 professionnels et ne rien rater d'essentiel de l'actualité du secteur Musique. Voir en bas de page.

Please reload

Contacter GL Connection
Pour les archives antérieures, vous pouvez aussi consulter mon précédent blog www.reseauglconnection.com, qui n'est plus actualisé mais reste toujours accessible, avec plus de 2 500 articles publiés depuis 2006.

© Gildas Lefeuvre 2018

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon